Test de SmartTouch-K PLUS Partie 1(@ingeniumSL)

HomeBLOG FRANCAISTest de SmartTouch-K PLUS Partie 1(@ingeniumSL)

Nous vous avons présenté précédemment l’écran tactile SmartTouch de BES / Ingenium. Aujourd’hui nous allons vous montrer comment le paramétrer.

Sachez tout d’abord que l’écran ne se paramètre pas dans ETS5. Vous aurez besoin d’un logiciel externe, que vous trouverez sur le site de BES. Ce logiciel s’appelle SideKNX. Il vous permettra de paramétrer les différents objets et les différentes pages qui seront disponibles à l’écran. Le but ici n’est pas de vous faire un tutoriel concernant la création d’un projet complet dans SideKNX, mais uniquement de vous montrer quelques paramétrages afin que vous déterminiez dans quelle mesure vous pourrez le proposer à vos clients.

Voici comment se présente l’interface du logiciel. Vous pouvez ajouter des pages avec l’icône d’une fenêtre avec un ‘+’ en haut au milieu. Ensuite vous pouvez ajouter des icônes dans la liste de gauche en cliquant simplement dessus. Il y en a quelques-unes de disponible.

interface

Ces icônes peuvent être personnalisées au niveau des couleurs grâce à l’outil palette que vous trouverez en partie haute du logiciel. Vous pourrez également personnaliser le slider (utilisé pour la lumière et le contrôle de température).

colors

slider_colors

En cliquant sur chacune des icônes, vous avez accès à une liste de fonctions disponibles: button, dimmer, shutter, thermostat, sound controller, custom panel, scene, ip camera ou encore color picker. Étrangement, en sélectionnant certaines fonctions comme IP caméra ou Sound controller, un message apparaît: “not supported”. Est ce le modèle de l’écran tactile qui ne supporte pas cette fonction ou bien ces fonctions seront-elles disponibles lors d’une prochaine mise à jour? Je ne peux pas vous le dire pour le moment.

Revenons en aux paramètres. J’ai créé pour l’exemple une fonction on/off toute simple. Comme vous le voyez ci-dessous, il suffit d’entrer les adresses de groupe de commande et d’indication d’état.

simple-lamp-setting

Autre exemple: un variateur. On retrouve les adresses de groupe de commande et d’indication d’état sur 1 bit, mais également les équivalents sur 1 byte. Sur l’écran tactile le fond vert de l’icône apparaît plus ou moins plein en fonction du niveau d’intensité lumineuse. Le toucher de l’icône amène à une autre page avec un slider rotatif permettant de faire varier l’intensité.

dimmer_settings

Paramétrage de volets roulants. Il y a 2 façons de faire.

Soit vous utilisez une fonction de Shutter / Blind. A ce moment sur l’écran tactile vous aurez une icône avec la position actuelle du volet. En touchant cette icône vous arrivez dans une autre page qui vous permet de faire glisser la position du volet de haut en bas ou inversement.

blinds-settings

Ou bien vous pouvez utiliser une fonction d’appui long / court. Et à ce moment là vous obtenez ce que vous avez ci-dessous. Exactement la même chose que pour le paramétrage d’un volet sur un bouton classique, à la différence que vous ne pourrez pas faire monter et descente sur un même bouton.

long-short-button-setting

 

Passons maintenant au thermostat. C’est un peu plus compliqué, mais ça reste accessible. Comme vous le verrez beaucoup de paramètres sont à régler et dépendront de l’utilisation que vous souhaitez en avoir.

bottom-thermostat-setting-1

bottom-thermostat-setting-2

bottom-thermostat-setting-4

bottom-thermostat-setting-3

bottom-thermostat-config

 

L’import des adresses de groupe est possible. Il se fait par l’intermédiaire d’un fichier xml et dans le menu “Environment”.

L’adresse physique se règle dans le menu “Project”. C’est dans ce menu également que vous trouverez “Macros” et “Scripts” qui permettent d’aller plus loin dans la programmation, mais que nous ne verrons pas ici.

indiv_addr

Pour finir, il reste à télécharger cette configuration dans l’écran tactile directement. Pour cela 2 options: avec une carte SD ou directement uploader par wifi dans l’écran. Dans les paramètres de l’écran tactile il y a un mode wifi qui permet en fait de créer un point wifi avec un SSID spécifiquement pour l’écran. Une fois ce SSID créé, connectez vous dessus avec votre PC et vérifiez l’adresse IP de l’écran. Sauvegardez votre projet sur le PC puis allez dans le menu FTP. Entrez l’IP du device et cliquez sur “Transfer”. Le programme est transféré, ça ne prend que quelques secondes, et le device redémarre.

program-transfert-1

 

J’ai un peu galéré sur cette dernière partie je dois dire. Souvent l’écran tactile se déconnecte, change d’IP après un redémarrage suite à un transfert de programme. Il faut alors retourner dans le panneau de configuration Windows pour se reconnecter au réseau Wifi. Rien de bien compliqué, mais ça peut être pénible et énervant à la longue.

Je publierai prochainement une vidéo avec les résultats des tests effectués en rapport avec le paramétrage que vous retrouvez ici. Certaines fonctions sont assez intéressantes, d’autres resteraient à améliorer, et je pense qu’il y aurait aussi quelques bugs à corriger de la part du fabricant. A très bientôt donc pour les résultats.

One thought on “Test de SmartTouch-K PLUS Partie 1(@ingeniumSL)

  1. Pingback: Récapitulatif des news DMC des dernières semaines | Domoconcept, Blog Domotique

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *