Professionnels: quelles solutions domotiques pour vos clients ? Partie 2

HomeBLOG FRANCAISProfessionnels: quelles solutions domotiques pour vos clients ? Partie 2

Hier (voir le précédent article), nous avions commencé à vous parler des technologies domotiques qui existent, et quelles pistes de réflexion il fallait avoir pour en sélectionner une ou plusieurs à proposer à vos clients. Nous allons aujourd’hui vous aider à choisir plus précisément, en fonction de critères bien spécifiques. Notez bien que nous ne donnerons ici aucune marque, technologie particulière que nous conseillons. Il s’agit simplement de conseils basés sur notre expérience qui doivent vous aider à faire VOS propres choix.

Les principes de base pour bien choisir

Nous vous avons présenté une vue générale de ce à quoi vous attendre si vous proposez à vos clients des solutions / technologies de différents types. Analysons maintenant de quelle façon faire les meilleurs choix techniques.

Sans surprise nous allons vous parler des technologies standardisées non propriétaires, standardisées et ouvertes. Pourquoi ?

En orientant votre entreprise vers des solutions non propriétaires vous en aurez de nombreux avantages :

  • Vous bénéficierez d’une large gamme de produits pour répondre à des fonctions très variées, auprès de nombreux fabricants.
  • Vous ne serez pas bloqués chez un fabricant, mais pourrez trouver des produits compatibles également chez les concurrents.
  • Vous aurez dans les mains un protocole ouvert qui vous permettra de vous interfacer avec un nombre important de solutions du marché.
  • Vous vous ouvrirez de nouveaux marchés, en particulier dans le milieu haut de gamme et le tertiaire, dans lesquels les solutions standardisées sont le plus souvent préconisées.
  • Vous serez en mesure de faire évoluer votre offre et de proposer à vos clients des fonctionnalités et services supplémentaires.
  • Vous aurez une vraie valeur ajoutée avec un vrai service pour vos clients

Utiliser une ou des technologies non propriétaires et standardisées c’est déjà une bonne étape, pour les raisons que nous venons d’énumérer. Pourtant, ça ne suffit pas. Il faut également vous assurer de la fiabilité de cette solution. Il vous faut pour cela analyser comment fonctionne le système, quels sont les mécanismes assurant la sécurité du protocole, les mécanismes qui permettent un acheminement correct des trames et télégrammes avec le minimum de pertes possible. Il faut également de la rapidité dans l’envoi et le traitement des données. Appuyer un bouton pour allumer une lumière 1 seconde après est déjà un temps beaucoup trop long pour ce type d’application.

Pour faciliter la mise en oeuvre sur site, et la maintenance des installations, voici 3 conseils que nous vous suggérons d’appliquer à toutes vos installations sans exception:

  • Garder une structure d’installation de base ouverte, non propriétaire qui permette une évolution facile de l’installation et une grande inter opérabilité
  • Compléter cette structure de base avec des solutions diverses pour la supervision, l’audio-vidéo…
  • Une fois que vous avez trouvé le compromis qui fonctionne à tous les coups, gardez le et appliquez le à tous vos projets

En procédant de cette manière:

  • Vous éviterez de trop vous étendre sur un ensemble de technologies trop diversifiées et gagnerez du temps.
  • Vous n’aurez qu’à investir temps et argent pour vous former sur ces quelques solutions que vous mettrez en oeuvre partout
  • Vous pourrez acquérir une grande expérience grâce à la multitude de vos chantiers et deviendrez de plus en plus performant et pointu dans ce domaine
  • Ca ne vous empêchera pas de vous intéresser à d’autres solutions à temps perdu ou par simple curiosité intellectuelle

Cependant, même une fois que vous avez trouvé l’offre exacte qu’il vous faut, continuez à assurer une veille technologique continue. Il peut y avoir des solutions très intéressantes qui sortent sur le marché. En vous y intéressant vous pourriez trouver des fonctionnalités que vous attendiez depuis longtemps, ou répondre à un besoin spécifique d’un client. Il se peut aussi que les solutions que vous utilisiez jusqu’à maintenant ne soient plus suivies / maintenues par leurs fabricants, et deviennent donc obsolètes. Il vous faudrait alors trouver un ou des remplaçants.

Traiter avec les clients

OK, c’est bon. Vous êtes convaincus par la technologie que vous avez choisi, et vous vous êtes formés pour la mettre en œuvre dans les meilleures conditions possibles. Reste maintenant à mettre tout ça en pratique chez vos clients.

Que faire si vos clients justement veulent absolument que vous leur installiez telle ou telle techno qui n’est pas celle pour laquelle vous vous êtes investi?

Essayez de les orienter différemment. Expliquez-leur pourquoi vous ne souhaitez pas leur installer la techno qu’ils souhaitent, avec de vrais arguments techniques et fonctionnels : quel est l’intérêt de vos clients à opter pour la solution que vous proposez plutôt que celle que Google (ou leur voisin, ou leur ami qui a fait toute sa maison tout seul) leur a conseillé? S’ils sentent que c’est purement commercial et parce que vous augmenterez ainsi vos marges, pas sûr que votre argumentaire les convainque.

Que faire si vos clients acceptent une techno ouverte mais que leur budget est trop limité pour se le permettre ?

Vous pouvez très bien leur proposer une installation basique en pre-câblage. Dans ce genre de solutions, tous les câbles sont tirés aux bons endroits. Seules les fonctions qui seront effectivement mises en œuvre dès la mise en service équiperont l’installation. Vos clients pourront ensuite la faire évoluer facilement en fonction de leur budget. Cela leur permet de maîtriser leur budget et vous de ne pas perdre votre client.

Vous pouvez également faire marcher la concurrence. C’est l’avantage des solutions multi-fabricants. Ou bien encore changer la gamme d’appareillage avec des modèles moins chers, ou utiliser des actionneurs possédant moins de fonctions (la plupart ne seront de toute façon pas utiles à la plupart des clients), comme de plus en plus d’industriels en proposent.

customer_trust

 

Conclusion

Le métier de domoticien n’est pas simple et il va se complexifier encore dans les années à venir. Si vous voulez vous simplifier la vie et ne pas passer votre temps à intervenir sur des chantiers terminés, il vous faut faire les bons choix dès maintenant.

Les quelques éléments que nous venons de passer en revue devraient vous y aider.

2 thoughts on “Professionnels: quelles solutions domotiques pour vos clients ? Partie 2

  1. Christophe,
    Tu ne vas pas te faire que des amis !!!
    Mais ne t’en soucie pas, les meilleurs resteront à tes côtés car tes articles sont plein de bon sens, de réalisme, de professionnalisme et de vérité.
    Ce n’est pas l’appât du gain qui est ta ligne de conduite mais la satisfaction du client et la pérennité de ton travail.
    Malheureusement dans ce monde de cupidité et de tromperie, on écoutera plus vite le baratin du commercial d’une grosse entreprise que le raisonnement sensé et réaliste du véritable petit professionnel !!!

    • Mon but n’est pas de me faire des amis, mais de recadrer un peu les choses par rapport à ce qui se fait en matière de “domotique” dans notre milieu professionnel.
      Je souhaite aussi par cet intermédiaire aider ceux qui se lancent dans le métier à prendre les décisions et ne pas être guidé justement par cet appât du gain dont tu parles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *